Monter un partage samba

Les systèmes Microsoft étant très présent, lorsque vous êtes dans un réseau local (LAN: Local Area Network) la seule option présentée pour partager de la « donnée » c’est le partage Samba.

Comment faire pour monter « automatiquement » un dossier partagé via samba sur sa machine qui tourne sous Gnu/Linux. Après s’être assuré que les partages soient bien configuré côté serveur ; il faut créer les dossiers dans le dossier smb (logiquement), mais on peut les créer ailleurs, moi  je les ai crée dans media, ça ne change pas grand chose.

Déplaçons nous dans le dossier smb (chez moi c’est smb4k) avec la commande cd (pour change directory):

cd /smb

, pour moi cd /smb4k et créons 2 dossiers que nous nommerons:

  • sauvegarde-reseau
  • video-reseau

avec la commande mkdir (make directory) à faire en root, vous pouvez les écrire les uns après les autres en les séparant avec un espace c’est tout. (très rapide et efficace).

Plus rapide créer les dossiers depuis votre emplacement avec :

mkdir /smb4k/sauvegarde-reseau /smb4k/video-reseau

catfstab3Nous constatons en graphique la présence des 2 dossiers crée. Vous noterez la présence sur la gauche de différentes « entrées » qui correspondent au montage déjà effectué dans mon fstab. Le dossier que vous voyez Video-dd est un partage mappé directement depuis le serveur, exploitable directement avec l’assistant Samba.

catfstab4Donnez un nom explicite à vos dossiers, j’insiste sur le -reseau ça vous évitera de déplacer des dossiers ou fichiers n’importe ou, là vous êtes sure que ce sont des dossiers en réseau.

Saisissez cat /etc/fstab, ici c’est mon fichier qui apparait.

catfstabcat va afficher le fichier fstab qui se situe dans le dossier etc/ lui même à la racine / nous voyons ma table. L’UUID correspond à l’identifiant de la partition, il y a différent moyen de désigner une partition, mais ce n’est pas ce qui nous amène ici; mais le partage avec Samba.

Prenons les droits SU: saisissez su, entré puis le mot de passe le prompt commencera par # signifiant que vous avez les « privilèges », puis saisissez nano /etc/fstab

Nano est un éditeur de texte vous permettant de modifier vos fichiers de configuration, il en existe d’autre plus délicat à maitriser comme VI ou VIM, et d’autre encore.

Pour commencer à « editer » votre fichier, déplacez vous sous la dernière ligne avec les flèches directionnelle, puis commencez la saisie.

catfstab1Dans mon cas cela donnait ceci:

//192.168.1.100/usbshare1 /media/DD-reseau cifs _netdev,users,noauto,users,credentials=/home/xtbushido/.smbcredentials 0 0

Pour vous suivant l’adresse de votre serveur, en admettant que vous mettiez un disque dure pour vos sauvegarde, branché en USB sur votre serveur.

//192.168.X.Y/usbshare1 /smb/sauvegarde-reseau cifs _netdev,users,noauto,users,credentials=/home/user/.smbcredentials 0 0

adresse du dossier dans le serveur le point de montage  les parametres du montage. Faîtes controle+o pour écrire, puis entré pour valider le nom du fichier (qui n’aura pas changé), puis controle+x pour fermer.

Vous devrez éditer également un fichier portant le nom de .smbcredentials qui est un fichier caché contenant, l’identifiant et le mot de passe correspondant au partage.

Ouvrez l’éditeur de texte de votre choix puis renseignez l’utilisateur enregistré dans le serveur. Par exemple:

username=toto

password=motdepassesecret

Puis enregistrez en le nommant .smbcredentials (n’oubliez pas le point devant, ça cachera votre fichier). Les entrées apparaitront dans votre gestionnaire de fichiers.

Détails important ne pas oublier de démonter les partages de cette manière: clic-droit sur le dossier réseau à démounter, puis « Libérer « home on //192.168.1.100 »

catfstab5

sans quoi votre machine vous retournera un message d’erreur lors de l’extinction.

Sidebar