Par monts et par vaux

Botanique

Les fleurs, les plantes nous entourent, nous les voyons et les croisons en permanence, longtemps j’ai cru arriver à me souvenir de leurs formes, leurs couleurs pour ensuite trouver leurs noms.

Ce n’est pas aussi simple que ça. Se baser seulement sur l’apparence d’une plante peut très bien vous aider, comme l’inverse.Tout autant que les couleurs.

Mais cela reste un très bon début pour la découverte, je vais ici me concentrer sur les plantes observé dans la vallée, voir un peu plus..

Lorsque vous voulez parler d’une plante que vous avez vu, n’hésitez pas, allez y au ressenti, n’hésitez pas à dire:

  • C’est comme un pissenlit mais pas pareil…
  • J’aurais cru une Orchidée mais ça pousse pas ici…
  • C’est comme une Pâquerette mais plus grand…

On saura alors orienter les questions, tout ces indices nous aident à mieux saisir ce que vous avez vu.

Comme le vin: tout le monde peut exprimer son ressenti.

J’ai utilisé de manière intensive le « Flora Helvetica »: Flore illustrée de Suisse – Konrad Lauber, Gerhart Wagner – Belin, 1996 / 1998
Edition française – 13,5 x 20 cm – 1618 pages, 3767 photos couleur – Fascicule Clés de détermination en 4 langues, 276 pages.
Flora Helvetica est en quelque sorte la « Bible » de la flore de Suisse. Pour les botanistes français, c’est aussi un ouvrage de référence quant aux plantes de moyenne et haute montagne. La majorité des espèces décrites et photographiées ont la chance, si je puis dire, de pousser également en France; et pas seulement en montagne. On y trouve de nombreuses espèces de plaine et même des espèces méditerranéennes !

Ainsi que l’excellent site de Telabotanica, site collaboratif d’observation et de recensement de la flore, francophone.

J’ai ajouté des descriptions provenant du Tela-botanica, toutefois cela reste très technique, autant vous dire que c’est imbuvable.

On commence avec une plante très commune

2011-05-17_14-51-37

Renonculus minor, Petite Renoncule, Renonculaceae

Viola tricolor; Pensée tricolore;  Violaceae

Viola tricolor; Pensée tricolore; Violaceae

Si il est une plante mythique des Alpes, c’est bien la Gentiane.

 Gentiana kochiana; Gentiane de Koch; Gentiannaceae

Gentiana kochiana; Gentiane de Koch; Gentianaceae

Je vais vous décevoir mais il n’y en a pas dans le Massif du Mont Blanc, c’est une plante calcicole (Si quelqu’un prétend le contraire je veux qu’il me montre où il en trouvé)

Leontopodium alpinum ; Edelweiss, Astéraceae

Leontopodium alpinum ; Edelweiss, Astéraceae

Les Astéraceae sont une famille des plus grandes, et complexes.

Campanula Cenisia, Campanule du Mont Cenis

Campanula Cenisia, Campanule du Mont Cenis

Pingicula vulgaris, Grassette vulgaire

Pingicula vulgaris, Grassette vulgaire

3 Commentaires

  1. 10/06/2015    

    Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa Mondriet / june.fr

    • Ludo Ludo
      14/06/2015    

      Merci beaucoup, je ne savais comment aborder les plantes de la vallée, c’est pas évident mais si cela peut aider.

  2. 28/06/2015    

    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Archives